Taux de césarienne au Canada

25 Mai

La situation à l’échelle canadienne

Selon les données de l’OCDE, en 2011 le taux de césarienne au Canada était de 26,2%, soit un peu plus d’un accouchement sur quatre. Mais ce taux sans contexte ne veut pas dire grand-chose. Est-ce faible ou élevé comparativement à d’autres pays? Est-ce qu’il a évolué dans le temps? Est-ce qu’il varie par province? Y’a-t-il des répercussions financières?

Regardons l’évolution du taux de césarienne au Canada dans le temps. En 1980, le taux était de seulement 16% (voir graphique 1). Lorsqu’on compare avec les données les plus récentes, qu’est-ce qui peut expliquer une augmentation si importante? Il serait étonnant qu’en 30 ans les femmes aient subi des changements génétiques rendant l’accouchement plus complexe! Quoi qu’il en soit, les répercussions sont importantes sur le système de santé, car une césarienne reste une opération chirurgicale, avec des coûts plus élevés et des risques de complications suite à la chirurgie.

Lorsque l’on regarde les années 80 sur le graphique 1, on constate une croissance du taux pour atteindre un premier plateau à près de 19,6% en 1987, soit un taux de croissance de 18% par rapport à 1980. À l’époque, la situation semblait déjà préoccuper le milieu de la santé, puisqu’en 1985 avait lieu une conférence consensuelle nationale sur la question. L’année suivante, des lignes directrices étaient mises en place pour contrer la croissance du taux de césarienne. Ces mesures semblaient avoir porté fruit, puisque le taux avait diminué les années suivantes pour se stabiliser à environ 17,5% de 1991 à 1996. Dans l’article Diminution du taux de césarienne : la tendance va-t-elle se poursuivre du rapport sur la santé de Statistique Canada (92-003-X), volume 8, numéro 1, les auteurs observaient la baisse du taux de césarienne en analysant les données de 1979 à 1993, mais constataient que le taux canadien restait tout de même plus élevé que certains pays européens.

C’est en 1996 que le taux recommence à monter pour dépasser en 2000 le taux de 1987. Il continue à monter pour se stabiliser en 2005 aux alentours de 26,2, soit une augmentation de près de 9% en seulement 10 ans. En fait, on observe un taux de croissance annuel d’environ 6% de 2000 à 2003.

 

 

Mais qu’est-ce qui peut expliquer cette croissance en si peu de temps? Que s’est-il passé avec les lignes directrices? Est-ce le fait que les femmes ont leurs enfants de plus en plus âgées, ce qui augmente le risque de césarienne? Est-ce les grossesses résultant de traitement de fertilité, qui ont des risques plus élevés de complication. Est-ce les femmes qui demandent la césarienne? Concernant cette dernière hypothèse, elle a déjà été démenti, chiffres et références à l’appui par la Fondation Canadienne de la Recherche sur les Services de Santé (FCRSS) dans un article : Mythe : les césariennes sont à la hausse parce que de plus en plus de femmes le demandent.

Finalement, on peut clairement voir l’impact des politiques mises en place. Les lignes directrices des années 80 on probablement permit de limiter l’utilisation de la césarienne. Le graphique 1 démontre très bien cet effet: le taux de césarienne a diminué et s’est stabilisé pour près d’une décennie. Dans un prochain article, je comparerai la situation du Canada aux autres pays de l’OCDE.


Les données de 1990 à 2011 proviennent du site de l’OCDE

Les données de 1980 à 1989 proviennent de Statistiques Canada, le rapport sur la santé, volume 8, numéro 1, p. 17-24.

3 thoughts on “Taux de césarienne au Canada

  1. Bravo pour ta démarche, ton premier sujet est très intéressant et touche beaucoup de jeune maman qui on subit des césariennes.

  2. Bonjour,
    En premier je vous félicite pour ce beau, professionnel et intelligent ( 😉 ) site/blogue: enfin quelqu’un qui peut nous faire connaître des secrets chiffrés et qui partage avec nous des replis de la vraie DATA!
    En second, je vous encouragerais à nous guider par thématiques et sous thématiques, car TOUT est intéressant!
    je n’ai pas encore eu le temps de tout voir mais ej suis sûre que vous aurez du succès et nous, du plaisir de l’intérêt à te re-visiter!
    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *