La césarienne au Québec

13 Juil

Le Québec a un taux de césarienne plus faible que l’ensemble des provinces canadiennes. Lorsqu’on compare le taux de césarienne du Canada et du Québec, les deux suivent la même tendance, mais l’écart se creuse au fil du temps (voir graphique 1). En 1990, le taux du Québec est à 17,8% et celui du Canada à 18,4%. En 2011, le taux est de 23,6% au Québec et de 26,2% au Canada, soit un écart de 2,6%.

 

image

 

L’âge de l’accouchement

Une des hypothèses avancées pour expliquer l’augmentation du taux de césarienne dans les dernières années, est que les femmes ont leurs enfants à un âge de plus en plus avancé. Comme le taux de césarienne augmente avec l’âge, cela a donc un effet direct sur le taux de césarienne. Est-ce le cas pour le Québec, et si oui, dans quelle mesure? En regardant le graphique 2, on voit le déplacement de la distribution d’âge des accouchements au fil du temps. Les femmes ont effectivement leurs enfants à un âge de plus en plus avancé. On remarque qu’en 1998, ce sont les femmes de 30 ans et moins qui représentent plus de la moitié des accouchements (58,6%), alors qu’en 2012, ce sont les femmes de 30 ans et plus qui représentent plus de la moitié des accouchements (51,9%). En fait, il y a de moins en moins de femmes qui accouchent dans les groupes d’âge de 15-19 ans et de 20-24 ans. Le groupe des 25-29 demeure plutôt stable. C’est le groupe des 30-34 ans qui augmente le plus et dans une moindre mesure les 35-39 ans et les 40-44 ans. Il est à noter que ce changement s’est fait en 15 ans, ce qui est relativement rapide comme phénomène au niveau d’une population.

 

image

 

Toutefois, est-ce suffisant pour expliquer l’augmentation du taux de césarienne dans le temps? En principe, l’hypothèse de l’âge servirait à expliquer la différence du taux entre 17,2% en 1998 et 23,6% en 2012. On devrait donc pouvoir utiliser le taux de césarienne de chaque groupe d’âge en 1998 et l’appliquer pour l’année 2012. Comme on le remarque dans le tableau 1, le taux de césarienne est plus élevé lorsque la mère est plus âgée. En utilisant les taux de 1998 à l’année 2012 (voir tableau 2), on explique seulement 0,9% de l’augmentation du taux de césarienne, soit un taux de 18,1%. L’augmentation de l’âge d’accouchement des mères ne peut donc expliquer à lui seul l’augmentation du taux de césarienne. De plus lorsqu’on regarde le taux de césarienne par groupe d’âge, il y a une croissance du taux pour tous les groupes (voir graphique 3). À partir de 2006, le taux de stabilise, sauf pour le groupe d’âge de 40-44 ans qui continue à croître.

 

image

 

image

 

image

1 Les données du Canada de 1990 à 2011 proviennent du site de l’OCDE

2 Les données du Canada et du Québec de 1979 à 1993 proviennent de Statistiques Canada, le rapport sur la santé, volume 8, numéro 1, p. 17-24.

3 Les données du Québec de 1999 à 2011 proviennent de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), extrait de l’outil interactif des indicateurs de santé

4 Les données du Québec par groupe d’âge proviennent du Portail de données ouvertes du Québec (issue de MED-ÉCHO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *